Accueilactualités3Dvarius ré-invente le violon électrique

3Dvarius ré-invente le violon électrique

3Dvarius crée le premier violon électrique entièrement réalisé grâce à la technique de l’impression 3D, basé sur le modèle d’un Stradivarius.

Violon électrique made by 3Dvarius
©Thomas Tetu/3Dvarius

En quoi est-il révolutionnaire ?

  • Il s’agit du premier violon électrique réalisé grâce à l’impression 3D. Il combine la précision et les performances de cette technique avec les techniques de la lutherie traditionnelle.
  • Son design tout en transparence est inédit.
  • Ergonomique, il s’adapte à tous types de coussins et à la morphologie de chacun.
  • Son corps constitué en une seule pièce conduit les ondes sonores de manière homogène et permet à l’instrumentiste de contrôler le son de manière optimale.
  • La qualité de son capteur sonore est telle, qu’il n’a pas besoin de préampli.
  • Il emprunte aux guitares leurs mécaniques, placées en bas du violon, elles facilitent son accordage et minimise son poids.

 
 
Comment l’idée est-elle née ?

Laurent Bernadac, jeune violoniste de formations classique et jazz et par ailleurs ingénieur en mécanique, cherche une symbiose parfaite entre lui-même et son instrument.
L’ingénieur se lance dans le travail en 2012. Il élabore plusieurs prototypes. En mars 2015, le premier prototype imprimé en 3D voit le jour. Il lance l’entreprise 3Dvarius en août 2015 au côté de Géraldine Puel.

Les chiffres clés de la fabrication du violon

  • 24h sont nécessaires pour l’impression 3D du violon,
  • 30 000 couches successives de résine,
  • S’ajoutent à ces 24h, plusieurs jours de préparation, finition, traitement, montage et réglages de
    l’instrument afin d’obtenir un violon parfait.

L’actualité de l’entreprise

« Aujourd’hui, nous sommes en contact avec de nombreux prospects en Italie, en Espagne, aux USA. Nous sommes invités à jouer et présenter le violon au Canada en juillet 2016. Des commandes sont en cours. Elles nous permettront de lancer la première production du 3Dvarius, »explique Laurent Bernadac.

Quel a été l’apport de  Madeeli ?

Madeeli nous a proposé un soutien pour nous aider à structurer notre projet. Etant peu informés sur le dispositif d’aide à la création d’une entreprise (modèle économique associé, identification de partenaires techniques et soutien financier associé), l’agence nous a permis de gagner énormément de temps et de réduire les risques sur le projet. Nous sommes toujours en relation avec Jean-Philippe Mounier, chargé
d’affaires de Madeeli pour le développement de 3Dvarius.

 

En savoir plus sur 3Dvarius

Votre contact Madeeli

Tout savoir sur l’accompagnement Innovation de Madeeli