AccueilactualitésLes Inn’Ovations, six mois après : Sofrinnov transforme l’essai

Les Inn’Ovations, six mois après : Sofrinnov transforme l’essai

Nadia Pellefigue, Vice-Présidente de la Région Occitanie, remet le grand prix à J. Claude Escriva
Nadia Pellefigue, Vice-Présidente de la Région Occitanie, remet le grand prix à J. Claude Escriva

Six mois après le concours des Inn’Ovations, que sont devenus nos lauréats ? La dotation de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée leur a-t-elle permis de déployer leur innovation et de conquérir de nouveaux marchés ? Première réponse avec la société Sofrinnov, lauréate du Grand Prix des Inn’Ovations 2016.

Rescooz®, un abri d’urgence en bois de palettes

Conçu par Sofrinnov, l’abri d’urgence Rescooz® a beaucoup d’avantages : léger, facile à construire, peu coûteux, recyclable et d’une durée de vie beaucoup plus longue que des tentes, parfois découpées par les réfugiés eux-mêmes qui souhaitent en utiliser le tissu. « Grâce à des kits d’assemblage, on peut monter des murs très facilement », explique Jean-Claude Escriva, le fondateur de Sofrinnov. Une innovation qui intéresse les acteurs de l’humanitaire, pour ses qualités tant sociétales qu’économiques. « Les réfugiés peuvent réaliser eux-mêmes leur abri, devenant ainsi acteur de leur propre reconstruction », complète t’il. Par ailleurs, l’entreprise vise le marché des loisirs avec des bungalows de camping à des coûts attractifs, baptisés Oozwood®.

Partenariat avec PGS, présence à Dubaï et premier marché avec les Nations-Unies

En février 2016, le groupe normand PGS (Palettes Gestion Services), le leader européen de la palette bois, et Sofrinnov concluent un partenariat. Dès le mois de mars, un abri d’urgence en kit de 25 m² conçu en palettes bois fournies par PGS est commercialisé. Outre la fourniture de palettes, Sofrinnov bénéficie également de l’appui logistique de PGS pour la massification des éléments (traverses, palettes et panneaux OSB) et les expéditions à l’international.

Du 21 au 23 mars, la société expose au salon DIHAD (Dubaï International Humanitarian Aid & Development). « Nous avons exposé sur le pavillon France du Centre de Crise et de Soutien du Ministère des Affaires Etrangères », explique Jean-Claude Escriva. « Une participation utile, financée notamment par la dotation du concours, qui nous a permis de rencontrer des ONG majeures », poursuit-il.

Autre nouveauté, le 13 juin dernier, la société a monté un abri Rescooz® sur la base des Nations Unies UN-HRD de Brindisi, en Italie.
Première condition respectée, l’abri a été réalisé dans les temps, avec un clos couvert dans la journée. Une seconde journée a été consacrée aux finitions et a permis de faire la présentation d’une version du dispositif intégrant l’inertie thermique par inclusion de pisé.
Cette première réalisation a été mise à la disposition du Laboratoire du HRD afin qu’ils procèdent aux qualifications et essais du produit. Offrant une surface de 25 m², soit 9m² de plus que les abris traditionnels, la solution Rescooz® a été configurée afin que le toit soit ventilé naturellement. Objectif : intégrer le principe d’une réponse à des conditions climatiques chaudes qui représentent la plupart des déploiements d’abris actuels.

« A ce jour, la commercialisation démarre et seuls un abri et un bungalow ont été commercialisés. Mais l’objectif est bien la réalisation d’une quinzaine d’unités Oozwood® sur le prochain exercice. J’ai également plusieurs programmes en cours de plus de 50 unités Rescooz® chacun, qui devraient aboutir d’ici à la fin de l’année. Je vise surtout l’international, en particulier l’Afrique, le bassin méditerranéen et les Caraïbes, d’où la procédure PCT que j’ai engagé en parallèle ».  Une procédure d’internationalisation du brevet « financée également par les Inn’Ovations, tout comme le nouveau programme de R&D visant au recyclage des matériaux », précise-t-il.