AccueilactualitésAccompagné par Madeeli : Lunes Cévenol expérimente sa chaîne d’approvisionnement et de transformation avec les Restos du Cœur

Accompagné par Madeeli : Lunes Cévenol expérimente sa chaîne d’approvisionnement et de transformation avec les Restos du Cœur

La Fédération des chasseurs de la Lozère et Abel Tanane, porteur d’un projet d’atelier de transformation de produits carnés, ont réalisé une opération de don de plus de 500 parts de gibier aux  Restos du Cœur. A travers cette action, le projet Lunes Cévenol expérimente  sa chaîne d’approvisionnement et de transformation. 

En 2016, la Fédération des chasseurs de la Lozère, la Fédération Régionale des chasseurs du Languedoc-Roussillon, le Parc National des Cévennes et la Communauté de Communes Florac-Sud Lozère ont décidé d’entamer une réflexion territoriale et collective autour de la valorisation de la venaison. Cette mission a été confiée à Victoria Gavillet, étudiante à Sup Agro Florac qui a réalisé un travail de recherche sur les réglementations en vigueur et de dialogue avec l’ensemble des parties prenantes (agriculteurs, chasseurs, bouchers-charcutiers) pendant 9 mois. L’objectif : amortir le coût de l’activité de chasse aux grands gibiers (entretien de matériel, bracelets liés au plan de chasse, etc.), nécessaire à la régulation des populations cynégétiques.

A l’issu de cette étude, trois actions ont été proposées, dont celle d’organiser une opération de don aux Restos du Coeur.

Une organisation logistique innovante

Ainsi, le vendredi 20 janvier 2017, des chasseurs et des bénévoles des restos du Cœur se sont réunis autour des valeurs de solidarité rurale afin de redistribuer au plus démunis des produits issus d’une ressource locale et naturelle : le gibier.

Par ailleurs, le projet d’une gamme de plats prêts à cuisiner « Diane », porté par Abel Tanane, est accompagné par l’agence territoriale de Madeeli en Lozère. Ce projet a émergé à travers le programme Share Lozère, mis en œuvre par Lozère Développement en 2016, avec l’appui des Associations Territoriales et le cofinancement de l’Union Européenne à travers le FEDER.

Pour l’opération de don aux Restos du Cœur, Abel Tanane a collecté et transporté les carcasses à l’abattoir pour obtenir leur agrément sanitaire. Il les a ensuite transformées dans l’atelier agroalimentaire du CFPPA de Florac avec l’aide d’autres bénévoles. Il a ainsi pu mettre en pratique l’organisation logistique innovante sur laquelle repose son projet et élaborer 506 conserves cuisinées.

Cette opération avait démarré la semaine précédente. Les chasseurs avaient réservé dans des chambres froides deux carcasses de cerfs et trois carcasses de sangliers tués dans le Parc National par des chasseurs de l’association de chasse de la Vallée Longue. La difficulté résidait dans le respect rigoureux des prescriptions sanitaires et de la chaine d’approvisionnement : animaux tués selon certains critères et prélevés le week-end précédent la location de l’atelier agro-alimentaire de Florac (agrée pour la transformation de la venaison), animaux correctement éviscérés, transport des carcasses en chambre froide et rédaction de la fiche d’examen sanitaire initial, transport à l’abattoir de Langogne pour analyse vétérinaire, retour des carcasses à Florac à l’atelier agro-alimentaire pour la découpe et la transformation finale.

Ce « galop d’essai » réussi est de bon augure pour la gamme Diane du projet entrepreneurial  Lunès Cevenol.

Contacts Madeeli dans la Lozère