AccueilactualitésRetour sur la journée « Textile & Agrocomposites » du 31 mai 2016

Retour sur la journée « Textile & Agrocomposites » du 31 mai 2016

La transformation de fibres végétales en produits finis (textiles, composites, …) est un processus qui nécessite la maîtrise de différentes étapes industrielles. Seon les produits visés, les savoir-faire à maîtriser peuvent être multiples.

Le 31 mai, l’UIT Sud – Startex et Madeeli ont co-organisé une journée avec l’ENIT et la plateforme Agromat. Un public de 55 personnes, dont la moitié d’entreprises, à participé à l’événement.

Faciliter l’émergence de projets d’innovation

L’objectif de la journée était de mettre en relation des acteurs des filières textile, plasturgie et composites avec les utilisateurs finaux afin de faciliter l’émergence de projets d’innovation. La journée a également parmi aux participants de découvrir ou de redécouvrir les installations de la plateforme technologique Agromat, associée à l’élaboration et la caractérisation d’agromatériaux.

Les participants ont aussi découvert le projet de la mise en place future du CRTCI (Centre de ressources dédié à l’élaboration et à la caractérisation de composites notamment biosourcés), un centre qui sera adossé à l’ENIT.

Synthèse de la journée : vers les secteurs du luxe et de l’automobile ?

Dans la matinée, une douzaine d’interventions rapides en format « pitch » ont permis d’identifier des compétences régionales publiques et privées dans ce domaine. Des produits déjà commercialisés ou en cours de commercialisation ont été mis en avant. Des industriels ont témoigné de leur recherche de solutions dans le domaine de matériaux textiles et agrocomposites.

La filière régionale « agro-composites » s’est étoffée au cours des dernières années avec l’émergence d’entreprises maîtrisant des procédés de préparation et de mise en forme de matières. Toutefois, la maîtrise de l’ensemble de la chaîne de transformation, de la matière végétale au produit final, reste encore délicate. Les défis restant à relever sont principalement liés à l’amont au volet agricole, et en aval aux marchés de niche encore peu développés en volume.

Sur le volet économique, les interventions de la journée ont eu tendance à aiguiller les industriels vers les secteurs du luxe (notamment quand la forte qualité du produit le permet) et l’automobile. Moins de visions ont été exprimées sur sur d’autres filières locales tels que l’aménagement d’intérieurs dans l’aéronautique ou encore le ferroviaire.

Téléchargez les présentations de la journée

 

Votre entreprise à un projet « matériaux » ?