AccueilactualitésAD’OCC et la Chambre d’Agriculture ont invité les acteurs régionaux à se pencher sur la filière viande

AD’OCC et la Chambre d’Agriculture ont invité les acteurs régionaux à se pencher sur la filière viande

débat viande

Responsables professionnels, éleveurs, transformateurs, bouchers, partenaires institutionnels,… ils étaient une vingtaine le 13 février à Mende pour échanger sur l’avenir de ce secteur en mutation.

Le 17 novembre 2017, AD’OCC, l’Agence de développement économique de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et la Chambre d’Agriculture de Lozère avaient proposé un panorama des outils de formation, de développement économique, d’innovation et d’export, disponibles en Occitanie. La journée s’était terminée par la visite de l’atelier de découpe de Languedoc Lozère Viande et de l’abattoir du Gévaudan.

Les échanges se sont poursuivis le 13 février avec les principaux acteurs locaux de la filière viande (de l’élevage à la préparation de plats cuisinés en passant par la découpe), invités à réfléchir sur les leviers à activer pour renforcer la valorisation locale de la production.

Etat des lieux : la production lozérienne conforme aux attentes des consommateurs

La réunion a commencé par un rappel des évolutions en cours, auxquelles doit faire face la filière viande : attentes nouvelles des consommateurs, enjeux environnementaux, orientations du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation ainsi que d’Interbev (l’association nationale interprofessionnelle du bétail et des viandes) et des Etats Généraux de l’Alimentation vers plus de traçabilité et d’équité entre les éleveurs et les distributeurs.

L’état des lieux de la filière élevage en Lozère a été présenté par Alain Raynal, chef de service à la Chambre d’Agriculture de Lozère. Son leitmotiv : faire de ses handicaps naturels une force pour la Lozère. La qualité de l’herbe et les méthodes extensives de conduite des troupeaux sont le gage d’une production conforme aux attentes des consommateurs, dans le respect du bien-être animal et de l’environnement.

Des initiatives exemplaires en région Occitanie

Des initiatives remarquées dans la région ont été présentées. Lucien Conquet, boucher-charcutier à Laguiole (12), est revenu, avec toute la passion qui l’anime, sur l’histoire de la « Maison Conquet ». En une trentaine d’années, la célèbre boucherie de Laguiole est devenue une PME qui emploie aujourd’hui 45 salariés, sans renoncer à ses exigences de qualité. Bien au contraire : seul le Bœuf Fermier de pure race Aubrac, Label Rouge, est aujourd’hui travaillé par l’entreprise, dans des types de préparation très variés, du Chorizo aux préparations hachées.

La valorisation des bas-morceaux dans des plats préparés a également été abordée par le dirigeant de la conserverie artisanale « Label d’Oc », installée au marché gare de Montpellier. Pour les pièces nobles, les méthodes de maturation, telles que les propose la jeune entreprise innovante montpelliéraine « Le Gout du bœuf » ont été examinées.

La qualité de l’abattage, de la découpe et la transmission de ces savoir-faire est l’un des premiers leviers pour une valorisation locale de la production. En présence de son Président, Robert Aigoin, l’exemplarité de l’abattoir du Gévaudan a été soulignée. Le rôle et l’importance de l’Institut régional de formation des métiers de l’artisanat de Mende (IRFMA Henri Giral) ont également été rappelés.

Une stratégie de distribution adaptée :  un levier essentiel à la valorisation de la filière

de gauche à droite : Olivier Boulat – Alain Raynal – Julien Tuffery et Aurélie Maillols

Les acteurs de la distribution, qu’il a été décidé d’associer à la prochaine étape de la réflexion, sont évidemment l’autre maillon essentiel. Olivier Boulat, Président de la Fédération Départementale des Syndicats d’Exploitants Agricoles – FDSEA –, et Julien Tuffery, Premier Vice-Président de la Chambre d’Agriculture, tous deux éleveurs, ont affirmé ce principe : le consommateur doit accepter le prix qui correspond à ses exigences. Le marketing, les stratégies de marques et de labels, déployées par la volonté des distributeurs et des acteurs institutionnels, sont des leviers pour que le consommateur consente un prix d’achat plus élevé en contrepartie d’une répartition équitable de la valeur et d’engagements de qualité environnementale et nutritionnelle.

Les participants se sont accordés sur la nécessité d’agir local : rassembler l’ensemble des métiers et des compétences à une échelle adaptée aux logiques de coopération. De l’éleveur au consommateur, tous les acteurs de la chaîne (jusqu’aux détaillants, grossistes, associations de consommateurs, restaurateurs,…) doivent partager les mêmes causes et donc fournir et partager les efforts.

C’est à ce titre qu’Aurélie Maillols, Vice-Présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée en charge de la Montagne et de la Ruralité, est venue rappeler que la Région a désigné l’Alimentation comme « Grande Cause régionale » en 2018. La part de consommation de produits locaux doit progresser, notamment dans la restauration collective et plus particulièrement dans les lycées qui la concernent directement. Les liens entre les métropoles et les territoires de montagne, pour l’alimentation, doivent être améliorés.

Plusieurs pistes sont issues de cette rencontre :

  • Renforcement de la marque « De Lozère » à l’initiative du Département et des Chambres consulaires,
  • Suivi de la démarche initiée au niveau Massif Central par les Chambres d’Agriculture et le syndicalisme,
  • Accompagnement de la consultation participative et citoyenne engagée par la Région autour de la qualité alimentaire.

 

Aller + loin :

Maison Conquet : https://maison-conquet.fr/
Label d’Oc : http://labeldoc.fr
Le goût du boeuf  : https://www.legoutduboeuf.fr/
Chambre d’Agriculture de la Lozère : http://www.lozere.chambre-agriculture.fr/
CFA Henri Giral : http://cfa-mende.fr/