AccueilactualitésVu à AAMS : OPT’ALM combine fabrication additive et procédés classiques

Vu à AAMS : OPT’ALM combine fabrication additive et procédés classiques

Conduit en construction chez OPT'ALM

Présente à l’Aerospace Additive Manufacturing Summit (AAMS), la start-up OPT’ALM, spécialisée dans la fabrication additive métal selon le procédé DED, accélère son développement. 

Carte d’identité
Création en 2015
5 collaborateurs
Siège à Ramonville-Saint-Agne (31)

OPT’ALM passe à la vitesse supérieure

Quelques semaines après l’entrée à son capital de ROSSI Aéro, OPT’ALM s’apprête à quitter la pépinière Théogone de Ramonville-Saint-Agne pour de nouveaux locaux chez le sous-traitant aéronautique de rang 1 spécialisé dans les ensembles et sous-ensembles, à Grenade-sur-Garonne. La start-up y réceptionnera en janvier une machine Modulo BeAM 5 axes qui lui permettra de fabriquer, par une technologie de dépôt de métal en fusion des pièces de grande dimension, 1 mètre de long, 700 mm dans les 2 autres directions, et de forme complexe.

OPT’ALM, une triple expertise : fabrication, réparation et innovation

Créée en mars 2015, OPT’ALM a développé une expertise sur la fabrication additive par projection de poudre métallique selon le procédé DED, un domaine dans lequel elle a déposé deux brevets. Lauréate d’une bourse French Tech BPI et labellisée ESA BIC Sud France, elle se positionne aujourd’hui sur trois domaines stratégiques : la fabrication de pièces par ajout de formes et de fonctions (mix process), la réparation (MRO) et l’innovation et la R&D, en propre et pour le compte de clients.

« Notre atout est d’être capables de livrer des produits finis en combinant la fabrication additive avec les procédés de fabrication classiques, détaille Alain Toufine, le fondateur d’OPT’ALM. Par notre intégration au groupe ROSSI Aéro, nous avons la capacité à organiser une ligne de fabrication intégrant la fabrication additive et les contrôles appropriés.»

L’entreprise s’adresse naturellement aux équipementiers de l’aéronautique et du spatial, mais elle entend se diversifier aussi vers les secteurs de l’énergie et des transports.

OPT’ALM, un acteur bien identifié dans l’écosystème régional

L’Aerospace Additive Manufacturing Summit était pour OPT’ALM l’opportunité de communiquer sur sa maturation et sa progression vers le stade industriel.

« Nous sommes identifiés comme un acteur en devenir, nous avons réussi une levée de fonds auprès d’un industriel de renom, notre objectif est de montrer maintenant que nous sommes capables de répondre à nos clients sur une typologie de pièces et de volume, que nous pouvons poursuivre les discussions de manière opérationnelle », précise Loïc Mesmin, directeur opérationnel.

La start-up a été accompagnée par Madeeli depuis sa création : montage pour une aide à l’achat de la machine, aide à l’export, aide à l’innovation dans le cadre d’un Readinnov, mise en relation pour un projet avec un donneur d’ordre régional…  Elle prévoit plusieurs recrutements dans les prochains mois et table sur un chiffre d’affaires de 700 000 euros fin 2018.

Pour en savoir plus sur le salon et le Village Occitanie