AccueilactualitésVu à AAMS : PrintSky, une nouvelle façon de penser la fabrication additive

Vu à AAMS : PrintSky, une nouvelle façon de penser la fabrication additive

Joint-venture de Sogeclair et AddUp, PrintSky propose à ses clients une démarche collaborative inédite pour concevoir et fabriquer des pièces pour l’aéronautique et le spatial en tirant le meilleur parti des possibilités de la fabrication additive. 

Carte d’identité :
Création en 2017
Siège à Toulouse

Logo PrintSky
L’usine PrintSky, en cours de construction, sera mise en service courant 2018 dans la zone aéronautique de Saint-Martin-du-Touch, à Toulouse, mais les équipes de la jeune société sont déjà opérationnelles. PrintSky est née de la volonté de Sogeclair, bureau d’études aéronautique qui s’est diversifié dans l’industrie depuis une dizaine d’années, et d’AddUp, expert de la fabrication additive et fabricant de logiciels et de machines, de développer une offre de fabrication additive métallique inédite pour les secteurs de l’aéronautique, du spatial et de la défense.

PrintSky : une offre end to end modulable

« Pour la première fois, un bureau d’études s’associe avec un fabricant de machines, cela permettra de pousser les limites des machines pour concevoir de nouvelles pièces en fabrication additive, se félicite Nicolas Corrégé, en charge des activités d’ingénierie chez PrintSky. Nous proposons une offre end to end pour accompagner les clients jusqu’au support de la mise en série, modulable en fonction de leurs besoins (ingénierie, fabrication, certification). »

PrintSky : l’esprit « fab lab » au service des besoins des clients

La joint-venture cible sur le marché aéronautique européen les grands donneurs d’ordre, avionneurs, motoristes et équipementiers, mais également tout le tissu de PME de la supply chain. PrintSky a aussi commencé à tisser des liens avec le CNES, avec l’idée de constituer une filière française de la fabrication additive pour le secteur spatial.

« La particularité de la démarche PrintSky est que nous nous positionnons en amont sur le développement de nouvelles solutions, avec l’objectif de repenser les produits sous l’angle de la fabrication additive, en oubliant les vieux réflexes. L’usine est implantée au plus près des clients, elle leur est accessible. Nous leur proposons un travail en collaboration : eux connaissent leurs besoins finaux en termes de produits, nous leur apportons notre savoir-faire en conception de produits et l’expertise de la fabrication additive et leur proposons également de monter en compétence sur le procédé, un peu dans l’esprit fab lab », détaille Nicolas Corrégé.

Présent à l’Aerospace Additive Manufacturing Summit (AAMS), le responsable a apprécié le contact avec l’écosystème :

« Nous y étions pour faire connaître PrintSky, rencontrer et écouter les clients. Notre offre est en permanente évolution, c’est essentiel de comprendre leurs problématiques. »

Pour en savoir plus sur AAMS, l’Aerospace Additive Manufacturing Summit

Pour en savoir plus sur PrintSky